top of page

mer. 03 avr.

|

Mulhouse

Les groupes de niveau au collège : vraie ou fausse « bonne idée ? »

Rencontre-débat au collège de Bourtzwiller. Avec Nicole Poteaux, membre du Comité d’animation de la Maison de la Pédagogie de Mulhouse, Professeure de sciences de l’éducation honoraire à l’université de Strasbourg, spécialiste de pédagogie.

Les inscriptions sont closes
Voir d'autres événements
Les groupes de niveau au collège : vraie ou fausse « bonne idée ? »
Les groupes de niveau au collège : vraie ou fausse « bonne idée ? »

Heure et lieu

03 avr. 2024, 18:30 – 20:30

Mulhouse, 13 Rue de Toulon, 68100 Mulhouse, France

À propos de l'événement

MAISON DE LA PÉDAGOGIE DE MULHOUSE

Carré des Associations – 100 avenue de Colmar à Mulhouse

www.maisondelapedagogie.fr – maisondelapedagogie@gmail.com

Rencontre-débat

Le mercredi 3 avril 2024 de 18 h 30 à 20 h 30

Collège de Bourtzwiller 16 rue de Toulon à Mulhouse

Les groupes de niveau :

vraie ou fausse « bonne idée ? »

Acte I : De quoi les groupes de niveau sont-ils le nom ?

D’une intention de libérer les bons élèves pour qu’ils avancent à leur rythme ? D’une intention de faire

progresser les élèves faibles quoi qu’il en coûte ? D’une intention de faire apprendre ce qui est à

apprendre par tous dans l’harmonie et la démocratie ?

L'intervention s’ancrera bien évidemment dans une perspective d’acquisition des savoirs par tous et

pour tous à des fins de construction sociale citoyenne. La mise en place de groupes de niveau implique

de quitter le groupe classe en constituant des petits groupes selon le niveau des élèves dans une

discipline donnée. Certes, la différenciation pédagogique est nécessaire face aux compétences et

attitudes culturelles diverses des élèves confrontés à un programme unique, mais elle peut être

développée par des approches pédagogiques probantes autres que les groupes de niveau.

Nicole Poteaux présentera brièvement l’origine des groupes de niveau issus de la différenciation

pédagogique et leur interprétation dans le système éducatif français depuis la réforme Haby instituant

le collège unique en 1975, et insistera sur des approches actuelles et possibles. Elles supposent

quelques remaniements dans l’organisation des classes et du travail scolaire qui relèvent d’une

pédagogie au bénéfice des élèves tels qu’ils sont pour accompagner leur évolution et leur

épanouissement.

L‘intervention de Nicole Poteaux sera suivie d’un débat avec le public.

Intervenante : Nicole Poteaux

Membre du Comité d’animation de la MPM, Nicole Poteaux est Professeure de sciences de l’éducation

honoraire à l’université de Strasbourg. Spécialiste de pédagogie, elle a fait sa thèse sous la direction de

Louis Legrand sur la pédagogie différenciée dans un collège alsacien. Ses recherches et ses pratiques

ont porté sur la conception de dispositifs d’apprentissage fondés sur la prise en compte des individus

dans leurs différence et sur le développement de l’autonomie d’apprentissage.

Repères bibliographiques

• Legrand Louis (1986). La différenciation pédagogique. Paris. Éditions du Scarabée

• Meirieu Philippe (2013). Pédagogie. Des lieux communs aux concepts clés. Paris, ESF

• Perrenoud Philippe (1997). Pédagogie différenciée : de l’intention à l’action. Paris, ESF

Inscription souhaitée :

libre participation aux frais de la soirée

Partager cet événement

bottom of page