top of page

Calendriers : l’année 2013 a la frite !

La boutique La Vitrine vient d’éditer le calendrier le plus improbable de l’année, mixant une belle fille, les friteries-kebabs de Mulhouse et les rendez-vous importants de l’année. Le résultat donne la frite.


Marre des calendriers avec des chatons et des paysages de montagne ? Essayez Mulhouse capitale du monde !

Pour l’explication de texte, c’est Christophe Schmitt qui s’y colle. Logique puisque c’est lui le photographe, même si l’œuvre est collective. Un photographe donc – salarié au service communication de M2A après avoir été correspondant à L’Alsace – un modèle (Léone Boukraa, alias Marion Cotillon) et un penseur en la personne de Jean-Luc Wertenschlag. La fine équipe que voilà, bien décidée à produire le calendrier le plus drôle de l’année 2013. « En fait, ça s’est un peu fait à l’arrache, prévient Christophe. Par exemple, les photos ont été prises le 14 ou le 15 décembre. On a commencé à 17 h et terminé tard dans la soirée. »

Le commando est rapide, mobile, intrépide et attaque par le Miam-Miam en face de La Vitrine. Suivront, lors de cette soirée mémorable, onze autres kebabs ou friteries de l’hyper-centre de Mulhouse, avec à chaque fois la belle Marion Cotillon en top modèle chargée de remplir un kebab, bourrer une barquette de frites ou tailler la jasette avec le patron du lieu. La belle aguiche et Christophe shoote, tape, flashe, déclenche… pendant que Jean-Luc négocie les conditions des prises de vue en avalant des kebabs. « L’idée de départ, c’était d’amener une belle fille qui devait se marier avec le patron de la friterie, se souvient Christophe. Finalement le résultat a un peu dévié. La robe de Poupet Pounket portée par Marion ne faisait pas trop jeune mariée. Mais on a eu un accueil formidable des restaurateurs. Sur les 12, tout le monde a joué le jeu, excepté un parce que son patron n’était pas là pour donner son autorisation. Mais on a quand même fait la photo de l’extérieur. »

Fête de la mangue et de la morue

Avec ces douze images prises à la va-plus-que-vite, Christophe Schmitt prouve qu’il a du talent, arrivant à rendre hommage à Edward Hopper devant le Kebab 2000 de la rue de Moselle, réinventant Marylin au-dessus de la bouche d’aération du métro du côté de la Friterie mondiale de la rue Wilson, signant des clichés « tarentinesques » au Milési (avenue Auguste-Wicky) ou à la Friterie alsacienne, également rue Wilson.

Côté texte, c’est donc un calendrier avec des dates, des jours et des fêtes finement répertoriées par Jean-Luc Wertenschlag. Ainsi – le saviez-vous ? – on apprend que le 11 mars est la Journée mondiale de la plomberie, le 14 avril la Fête de la mangue à Rouffach. La fête nationale du Portugal est inscrite au 10 juin mais il faudra patienter jusqu’au 18 du même mois pour célébrer dignement la morue. Bref, c’est souvent drôle, décalé et l’esprit colle parfaitement aux images de Christophe Schmitt. Ce bel objet sera vendu 18 € – même pas le prix de quatre kebabs – chez Miam-Miam au 76, avenue Kennedy dès aujourd’hui, au Gambrinus, 5, rue des Franciscains à partir de lundi, à la boutique de La Vitrine à partir du 15 janvier ou en téléphonant au 03.89.33.11.11. Attention, il n’y a que 100 exemplaires de disponible.

D’autres calendriers

Ceux qui n’ont pas les moyens ou l’envie de lâcher quelques picaillons pour ce calendrier baptisé « Mulhouse, capitale du monde 2013 » peuvent encore se tourner, soit vers L’Almanach 2013 du conseil des anciens de la Ville de Mulhouse, soit récupérer un Calendrier des religions et des jeunes à Mulhouse, ces deux produits étant totalement gratuits et généreusement distribués (lieux de culte, mairie…).

En revanche, le calendrier coquin des filles du volley de l’ASPTT Mulhouse est cette année passé à la trappe, au bénéfice d’un agenda vendu les soirs de match. Raison de plus pour réserver celui avec Marion Cotillon qui propose ses meilleurs vœux 2013 de döner… ou de bonheur !

Laurent Gentilhomme

(article paru dans le quotidien régional L’Alsace le 4 janvier 2012 • www.lalsace.fr)


Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page