top of page

Création /// Dana Popescu rêve au Mulhouse du XXII e siècle

Architecte de profession — elle exerce dans un cabinet de Rouffach — Dana Popescu est aussi une artiste vidéaste à l’imagination fertile, comme les spectateurs de son court-métrage « MétaMulhouse » ont déjà pu le constater lors d’une projection organisée au sein du site DMC, à l’occasion des « Journées de l’architecture » de l’an passé.

« Un œil neuf »

Forte de l’aide financière de Mulhouse art contemporain (plus celle, morale, de l’association Old school), la jeune femme récidive cette année, mais avec une série de 10 cartes postales (huit dans l’immédiat, deux autres à venir fin novembre).

Vidéo ou images fixes, le thème reste inchangé : le spectateur demeure convié à un « voyage temporel » dans un Mulhouse aussi futuriste qu’imaginaire, quelque part aux alentours de l’an 2100. On songe, spontanément, à la démarche d’Albert Robida (1848-1926), illustrateur virtuose et précurseur génial de tout le mouvement « steam punk »… Mais Dana Popescu se réfère plutôt au Blade Runner de Ridley Scott — le tout avec un propos résolument positif à l’égard d’une ville qu’elle n’a découvert que fin 2007 : « La seule chose que je souhaite, c’est que les Mulhousiens arrivent à se projeter d’une manière différente dans leur ville. J’aimerais les inciter à regarder des lieux qu’ils pensent déjà connaître d’un œil neuf… Car la réalité mulhousienne est bien meilleure que ce qu’on en entend dire souvent ! »

Y ALLER

Les cartes postales de Dana Pospecu seront disponibles début novembre à La Vitrine, 53, avenue Kennedy (5 € le jeu de huit). Des versions provisoires seront offertes d’ici là.

(article paru dans le quotidien régional L’Alsace le 17/10/2011 par E.D.)

Les cartes postales de Dana Popescu seront prochainement en vente à La Vitrine à Mulhouse. Photo Darek Szuster


Posts récents

Voir tout
bottom of page