top of page

Le bon cru de Vita’rue

L’année 2011 aura été un bon cru pour Vita’rue qui a vu la fréquentation du public presque doubler.

Hier midi dans les salles de l’espace Caravelle, allée Glück à Mulhouse, c’était la fête pour l’équipe de Vita’rue dont les responsables ont dressé le bilan de ce troisième été d’activités festives sur les rives de l’Ill.

2 500 personnes participantes sur sept dimanches

Collectif émanant de l’Elan Sportif, Vita’rue, fort de 85 bénévoles, a reconduit son animation estivale sur 10 dimanches. « Mais trois dimanches ont été annulés en raison de la mauvaise météo. Sur les sept qui restaient, les comptages indiquent 2500 personnes participantes, soit pas très loin du double de Vita’rue 2010 qui avait pourtant ouvert deux dimanches de plus, mais avec 1400 participations », indique Pierric Mestrallet, membre de la coordination. Une montée en puissance qui va de pair avec celle du nombre des nouvelles activités : 19, soit environ la moitié de la quantité totale d’activités (une quarantaine). « Un des grands faits marquants de 2011 est qu’avant on allait chercher les associations et les partenaires; cette année, ce sont les associations qui sont venues spontanément proposer leurs services et leur savoir-faire », poursuit Pierric. Autre tendance 2011: après les activités de 10h à 12h, le pique-nique a été plus fréquenté. « Les gens restent davantage pour se rencontrer, échanger. De notre côté, on a développé la partie animations artistiques durant ce pique-nique, par des lectures, du théâtre, des concerts ou des animations avec la radio MNE qui dépend d’Old School. »

Un bilan décidément positif pour Vita’rue puisqu’il a aussi développé son… potager. « Il est désormais dans l’espace public et aucun vandalisme n’est à déplorer. Sa vie se prolonge au-delà de l’été puisqu’on y a fait les plantations d’hiver. » S’agissant de la Maison des berges, son réaménagement devrait être terminé courant juin 2012. « On accueillera des associations pour développer leurs activités. » Sur le fond, Vita’rue poursuit son renforcement de la mixité sociale, développe les activités bien-être. « On étend également notre réseau de partenaires associatifs qui prennent part à Vita’rue soit en prodiguant leur savoir-faire, soit en amenant leurs membres. C’est le cas pour la Navette, le Centre de réadaptation, la protection judiciaire de la jeunesse ou encore les centres sociaux », conclut Pierric Mestrallet.

P.-M.G.


L’heure était aux réjouissances hier midi à Vita’rue (photo DNA – Philip Anstett)

(article paru dans les DNA le 12 décembre 2011 – www.dna.fr)

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page