top of page

Tout Mulhouse Lit… du 19 au 28 octobre

Des livres, des auteurs & des lecteurs

Tout Mulhouse Lit… du 19 au 28 octobre Ecrivains & voyageurs

Tout Mulhouse lit invite à partir de ce soir à un cabotage de dix jours en compagnie d’écrivains voyageurs, de grands reporters, de romanciers, d’exploratrices, d’humanitaires, de bohémiens et de réfugiés… tout ce que la planète Terre compte de voyageurs et de bivouaqueurs contraints ou assumés.

« Le thème du voyage était dans l’air depuis quelques années. C’est une thématique enthousiasmante, qui touche un grand public, fait rêver », expose Nicole Reinbold, coordinatrice de Tout Mulhouse Lit. Le voyage ? « Une expérience multifacettes avec des approches extrêmement différentes». Car ce que recouvre le mot a évolué. «Il y a trois quatre siècles c’était les figures des grands voyageurs, l’exploration. Aujourd’hui c’est la figure du grand reporter, du photographe, qui sont les plus représentées. L’explorateur est devenu une catégorie un peu minoritaire, qui sera représentée par Isabelle Autissier. Il y a aussi la figure de l’hédoniste, qui voyage pour son plaisir ».

Bref il y aura à Mulhouse autant de façon d’écrire sur le voyage qu’il y a de voyageurs. « David Le Breton, avec l’éloge de la marche, est dans l’intériorité, comme Alix de Saint-André avec ses voyages à Compostelle. Il y a aussi l’idée du sport, la facette humanitaire avec l’attrait pour l’au-delà que présente Louis Schittly ».

Le festival s’étalera sur dix jours en différents lieux, en livre, en cinéma, en spectacles, et en dessins. Le point d’orgue en sera le week-end du 27-28.

Des hommes-livres à emprunter une demi-heure

L’une des originalités de cette 12e édition sera de marier l’écrit à l’oralité à travers des livres vivants. Une idée née d’un partenariat noué par les bibliothèques avec l’association Old School de Jean-Luc Wertenschlag, rarement à court d’idées. Dix-sept voyageurs éclectiques vous inviteront à écouter leur histoire. « L’idée est de déclencher des rencontres avec des Mulhousiens qui ont voyagé, migré, se sont installés ici, ont eu un parcours de vie atypique », expose Nicole Reinbold.

Parmi eux, Adrian Rodriguez Mesa ,un journaliste colombien « qui a quitté son pays pour l’Espagne où il a vécu sans titre de séjour avant la régularisation massive de 2005 ». Il vit aujourd’hui à Mulhouse. Sophie Porté est quant à elle une urbaine nomade qui a transformé une roulotte « en maison qui bouge » (lire ci-dessous).

« On a aussi un infirmier qui a fait de l’humanitaire au Suriname, en Somalie et au Cambodge, une expérience de vacances de l’écrivain Jacques Lindecker qui a traversé l’Atlantique sur un cargo. »

Bref des voyageurs tous azimuts à l’image des 136 nationalités que l’on trouve à Mulhouse, et que Moussa Sy, « militant culturel sénégalais » et autre livre de service s’efforce lui de mélanger autour de la place Franklin.

Livres vivants : les 27 et 28 octobre à la bibliothèque Grand Rue de 14 h à 18 h. Pour participer, il faut réserver un voyageur sur le catalogue édité sur internet et disponible dans les bibliothèques et s’inscrire.

(article paru dans les DNA le 19 octobre 2012 • www.dna.fr)


Posts récents

Voir tout
bottom of page