top of page

Une semaine dans les étoiles

Dans le cadre d’un partenariat entre le collège Villon et la Kunsthalle, des élèves ont participé à un workshop d’une semaine avec l’artiste belge Pierre Deruisseau. Objectif : créer une œuvre radiophonique sur le cosmos. (article de Frédérique Meichler paru le 4 décembre 2014 dans le quotidien L’Alsace • www.lalsace.fr)

Avec Pierre Deruisseau, les élèves ont créé des musiques évoquant les planètes en utilisant divers instruments, percussion, piano, flûte… Photo  L’Alsace

Le cosmos fabrique sa petite musique. Les étoiles et les planètes émettent des sons. Et les élèves de la 4e 7 du collège Villon, à Mulhouse, en connaissent un rayon. Pendant toute une semaine, ils ont participé à un workshop orchestré par Pierre Deruisseau, musicologue, artiste et défricheur, invité par la Kunsthalle. Objectif : créer une œuvre radiophonique. « Ce sera une sorte de conférence-fiction, construite à partir de ce qu’ils ont appris et créé dans les ateliers » , explique Émilie George, qui coordonne le projet à la Kunsthalle.

Le workshop, intitulé « De Mulhouse à Neptune : un pont sonore vers le cosmos » , leur a permis d’entrer de façon ludique dans de nombreuses disciplines.

Pour nourrir leur inspiration, ils ont approché le sujet par la musique, l’art plastique, la science, la littérature… Ils ont découvert des œuvres musicales sur le thème du cosmos (notamment La Symphonie des planètes de Gustave Holst) ; ils ont écouté aussi le « bruit » des étoiles et des planètes, grâce à des enregistrements de la Nasa. « Ça ressemble à des sons de synthétiseurs »… Ils se sont plongés dans la mythologie et dans les légendes, ils ont été initiés à l’astronomie, ont rencontré l’astrophysicien Christophe Boily qui travaille à l’Institut astronomique de Strasbourg, ils se sont rendus à l’Observatoire astronomique d’Osenbach.

Avec le professeur d’art plastique Nicolas Rusterholtz, ils ont inventé des sculptures cosmiques composées de différents matériaux de récupération. Le professeur de musique Anne-Lise Dalloz leur a proposé de composer des échantillons sonores grâce à un logiciel informatique à partir d’extraits de La Symphonie des planètes , mixés avec d’autres sons puisés dans une banque de données. Dans l’un des ateliers animés par Pierre Duruisseau, ils ont utilisé différents instruments (piano, xylophone, toms, derbouka…) pour créer en direct des capsules sonores dédiées à chaque planète…

En janvier, ils participeront encore à une initiation à l’astronomie avec la Nef des sciences et son planétarium mobile…

Une recherche transversale, entre exploration scientifique et découvertes artistiques, dont on pourra mesurer toute la richesse sur les ondes de la radio MNE ; la diffusion est prévue le 6 février prochain. Ce travail fera l’objet d’une présentation officielle à Motoco (friche DMC à Mulhouse).

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page