top of page

Chanson: Jesers un autre monde

Article paru dans le Journal l’Alsace le vendredi 27 mars 2009

A côté de ses scènes avec La Vieille Ecole, Serge Moniz, alias Jesers, a démarré il y a deux ans un projet musical voyageur baptisé « J’aimerais qu’on sème ». Dakar sera la prochaine étape de cette aventure multimédia qui respire l’amour. Rencontre ce soir à Mulhouse avant le décollage.

Tout a commencé en 1994 avec Napo’n’Co, métamorphosé dès 1996 en Vieille Ecole. Le groupe hip hop phare de Mulhouse, mené par Jesers au chant et au texte, a vécu sa petite carrière de façon surprenante, virevoltant du printemps de Bourges aux Eurockéennes, s’envolant aux Etats-Unis, au Canada et au Japon, se payant le luxe de négocier un contrat discographique avec Skyrock puis Sony, au risque de ne pas signer à l’arrivée. Aujourd’hui, la Vieille Ecole reste un mystère vivant : personne ne comprend vraiment pourquoi cette formation explosive sur scène et dotée d’un tube indémodable – le fameux « Limité mon gars » – n’a pas percé au niveau national. Heureusement, en musique, tout comme en politique, il n’est jamais trop tard. La preuve, le groupe tournera dans deux mois en Hollande, fidèle à un engagement virtuel de jouer uniquement à plus de 500 km de Mulhouse … La Vieille Ecole ne disparaîtra jamais !

Derrick n’arrêtera pas le Sergent Garcia

Serge Moniz fait une rencontre déterminante en 2007. Arnaud Masson, producteur, musicien et ingénieur du son, le sollicite pour un projet musical réalisé avec des collégiens autour de l’œuvre de Serge Gainsbourg. Deux reprises hip hop particulièrement attachantes concluent cette première collaboration. Et l’étincelle née autour de Gainsbarre allume la mèche de « J’aimerais qu’on sème », projet d’album au long cours. Les deux artistes fourmillent d’idées et multiplient les « featuring ». Les invités seront nombreux autour de cette création oscillant entre chanson, rap, slam et world music. Au gré des envies et des rencontres, des personnages savoureux mettent leur talent au service de ce « work in progress » dont on attend impatiemment la version finale. Le Sergent Garcia, le plus latino des musiciens français, apporte sa touche salsa avec bonheur, le percussionniste toulousain d’origine sénégalaise Arona N’Diaye Rose (fils de Doudou, dis donc !) nous transporte en Afrique, le batteur londonien de Jamiroquai, Derrick – pas encore inspecteur – remixe un titre, sans parler des artistes régionaux de toutes les couleurs qui posent un texte, un visage, une voix, un son, pour transformer ce premier opus en concentré planétaire d’un bonheur rafraîchissant. On visitera ainsi avec émotion le clip mêlant langage des signes et poésie sonore réalisé avec Adamo, à retrouver sur le myspace.

Voyage musical à Dakar

L’envie de poser des mots plus personnels, ressentie à l’occasion d’ateliers d’écriture slam dans les lycées de la région, un besoin intense d’évoquer l’amour, fermentée à force de visions d’images sanglantes tirés des conflits planétaires, et la volonté de s’ouvrir à d’autres musiques sont également à l’origine de ce projet multimédia. Celui-ci se déclinera en sons, en images, en carnets de route et en clips accrocheurs. La tournée du groupe culte Tam Tam 2000 (dans lequel le père de Serge officie) en Afrique dans les jours qui viennent est une belle opportunité. Une équipe de vidéastes et photographes est constituée afin d’accompagner ce voyage sur la terre des ancêtres. Serge n’a jamais mis les pieds au Sénégal et au Cap Vert, les deux pays où sont nés ses parents. Ce retour aux sources permettra l’enregistrement d’un nouveau titre avec une vingtaine de percussionnistes de Dakar et la réalisation d’un carnet de voyage forcément coloré. Avec une ferveur sentimentale pour ce continent magnifique, l’artiste mulhousien veut chanter la richesse, l’hospitalité, la famille, les rires et les paysans du continent noir. « On peut trouver ça pauvre de vivre à même le sol, mais ils n’ont pas besoin de carrelage ». Même s’il y en a ce soir aux Copains d’Abord pour la petite présentation musicale de « J’aimerais qu’on sème », l’Afrique sera dans tous les esprits.

JLW

Concerts

Jesers en showcase acoustique ce soir 21h avec le guitariste Marc Geschickt au bar les Copains d’Abord, rue Pasteur à Mulhouse. Entrée libre, Infos tél. 0 389 560 939 e-mail artswaves@voila.fr. Tournée au Sénégal et au Cap Vert avec Tam Tam 2000 du 3 au 17 avril. Mini-tournée en Hollande avec le groupe La Vieille Ecole du 4 au 6 mai.

Ecouter

MP3 de l’album de Jesers en préparation en écoute sur www.myspace.com/jesersserge. CD « Jesers Serge » en hommage hip hop à Serge Gainsbourg en écoute sur le site www.jesers.com. Site officiel du groupe La Vieille Ecole : www.vieille-ecole.com. Tous ces CD sont en vente en ligne à l’adresse http://shop.old-school.fr.

photojesers.jpg

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page