top of page

Old school in the USA

Pour La vieille école, c’est l’Amérique : le groupe mulhousien revient d’un voyage de l’autre coté de l’Atlantique. Entre le 9 et 13 juin, il a donné là-bas deux concerts dans le cadre du Festival of the arts à Detroit, suivis d’une date au cours des Francofolies à Montréal. Cette opportunité inattendue s’est concrétisée grâce aux contacts d’un tourneur alsacien. Partis avec un stock de 200 CD six titres, les Mulhousiens les ont tous vendus après leurs prestations décrites comme explosives. Quand Serge chante Gainsbourg Aboutissement du travail effectué par Serge Moniz, chanteur de La vieille école, sur la musique et les mots de Serge Gainsbourg, un CD deux titres vient d’être publié.

De retour d’un voyage musical outre-Atlantique (lire ci-dessous), le chanteur de la Vieille école Serge Moniz s’apprête concrétisent ces jours-ci un projet qui l’occupe depuis des mois : sa rencontre avec l’autre Serge, le Gainsbourg national célébré cette année 15 ans après sa disparition. Un CD de deux titres (reprises de Bonnie & Clyde et du Poinçonneur des Lilas) vient de paraître, disponible dans les Fnac d’Alsace ainsi qu’au bar mulhousien Les copains d’abord, qui accueille mardi la soirée de lancement du disque. Surnommé « Jesers », Serge Moniz a commencé par travailler sur ces deux titres avec Arnaud Masson alias Jamyang, producteur et musicien colmarien connu à Mulhouse pour ses sessions de formation en musique assistée par ordinateur, données au Noumatrouff ou ailleurs.

Relecture ludique

Au départ, les deux musiciens ont revisité Gainsbourg dans l’optique d’un projet mené par la Filature avec des classes de collégiens, incités à partir à la découverte de ce chanteur à travers une rencontre et un travail en compagnie de Jesers et Jamyang. Pour reprendre le Bonnie & Clyde samplé il y a plus de dix ans par MC Solaar, le duo a réussi à laisser de côté cette référence pour proposer une relecture bourrée de jeux de rythmes et de sons, avec la voix féminine de Nathy. Le poinçonneur des Lilas, chanson au tempo très rapide dans sa version originale, parvient elle aussi à s’incarner dans l’époque actuelle et les sons du hip hop. À la fin de sa carrière, Gainsbourg avait commencé à se frotter au funk, et l’influence de sa voix traînante et de ses jeux sur les mots s’exerce encore aujourd’hui sur les rappeurs. Pour finir, la qualité des deux reprises élaborées « sans se poser de question » a convaincu les ayants droit de Serge Gainsbourg d’en autoriser la publication sans contrepartie, un geste « inespéré », souligne Jesers. Le disque est coproduit par les artistes et la société Label opération. Également créateur d’images, Arnaud Masson a réalisé un clip autour de la nouvelle version du Poinçonneur des Lilas, qui est inclus avec le CD deux titres. Un site internet spécial (www.jesers.com) a été mis en ligne pour l’occasion, en attendant d’autres projets discographiques de Jesers et La vieille école.

Thibaut Lemoine


Serge Moniz alias Jesers sort un CD deux titres où il transfère Gainsbourg dans l’ère du hip hop.Archives Darek Szuster


Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page