top of page

Poésie, musique… slam !

Article paru dans les Dernières Nouvelles d’Alsace le 06 Février 2009

Le slam est au centre des animations proposées durant deux semaines par les Dominicains de Haute-Alsace à Guebwiller, dans l’ancien ensemble conventuel, mais également «hors les murs». Né dans les rues des grandes villes américaines il y a plus de trente ans, popularisé auprès du jeune public par les superstars que sont aujourd’hui Abd el Malik et Grand Corps Malade, le slam est une forme musicale où le texte est primordial. Pour Jonathan Pontier, compositeur de musiques d’aujourd’hui, « dans le slam, la musique doit servir de simple support au texte, car c’est ce qui est dit qui est primordial ; c’est aussi en ceci que le slam diffère du rap. Certains textes intimistes peuvent ainsi être dits a capella ou avec un filet de musique, d’autres sur des sons totalement saturés ». En préambule à un grand concert proposé le 20 février par ce compositeur prolixe tout juste trentrenaire et le collectif mulhousien La boîte à rimes, les Dominicains proposent nombre d’événements autour du slam.

Incitation à la création spontanée

Dimanche 8 février, de 14 h à 18 h, les Dominicains ouvrent trois ateliers pour les slameurs de la région : le Zig’bus, Jonathan Pontier et Arnaud Masson pour le montage son, Étienne Bonaud et sa loopstation pour la création musicale et la manipulation d’objets sonores, les musiciens de La boîte à rimes prenant en charge l’atelier d’écriture. En fin de journée, une mise en commun des différents travaux n’est pas exclue… pour une création collective ! Les mardis 10 et 17 février, à partir de 19 h, le bar Le Wah-Wah , accueille un Apéro slam avec Fred. H et Jhon_Do_Hazar ; la parole est donnée au public suivant le principe : un vers dit, un verre offert. La soirée "Slam à l’ère électro" débute le 20 février à 19 h 30 aux Dominicains avec des improvisations et des créations "d’amateurs" et se poursuit à 20 h 30 avec un concert Jonathan Pontier / Boîte à rimes.

Inscriptions souhaitées pour les ateliers du 8 février (tarifs 5,5 € et comprenant l’entrée au concert du 20 février) auprès de s . marest@les – dominicains . com ; concert seul : 2 €. Au Wah-Wah, rue des Chanoines, entrée libre.

ArticleSLAM060209DNA.jpg

Le Zig’bus, un outil au service de la création. (Photo DNA)


Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page