top of page

lun. 25 mars

|

Mulhouse Kunsthalle

Lunä Talk : de quoi la transition est-elle le nom ?

Ce soir de pleine lune, la Lunä Talk prendra comme sujet la question de la transition, du passage d’une énergie à une autre, d’une infrastructure à une autre. Comment peut-on envisager des transitions ?

Les inscriptions sont closes
Voir d'autres événements
Lunä Talk : de quoi la transition est-elle le nom ?
Lunä Talk : de quoi la transition est-elle le nom ?

Heure et lieu

25 mars 2024, 18:00

Mulhouse Kunsthalle, 16 Rue de la Fonderie, 68100 Mulhouse, France

À propos de l'événement

https://kunsthallemulhouse.com/evenement/luna-talk-de-quoi-la-transition-est-elle-le-nom/

C’est autour de la Lunä Table que se tiennent les Lunä  Talk (discussions Lunä), en souvenir des rencontres organisées, de  préférence un soir de pleine lune, par les membres de la Société Lunä de  Birmingham. Ensemble, ils se livraient à des discussions critiques  mettant à jour des sujets de société comme les nouveaux développements  scientifiques et industriels, mais aussi l’art, l’éducation, l’histoire  coloniale, et les droits sociaux. Ce 25 mars, soir de pleine lune, la Lunä Talk prendra comme sujet la  question de la transition, du passage d’une énergie à une autre, d’une  infrastructure à une autre. Comment peut-on envisager des transitions  sans considérer la nécessité de clore une histoire avant de se lancer  dans de nouveaux projets ? L’histoire de l’énergie s’écrit comme une  course vers le nouveau, le renouveau sans jamais s’interroger sur la  possibilité d’aller vers des solutions de réparation ou de  transformation. Il n’est question que de tourner des pages, en arguant  de futurs plus performants, plus adaptés ou même plus propres. Ces choix politiques seront partagés pendant quelques heures afin de  créer une discussion qui impliquera les personnalités invitées ainsi que  toutes les personnes présentes intéressées. Suivi d’un moment convivial.

  • Marjolijn Dijkman, artiste et modératrice de la Lunä Talk
  • Fanny Lopez, historienne de l’architecture et des techniques, commissaire de l’exposition Power Up
  • Cara New Daggett, politologue
  • Clémence André, ingénieure chargée de mission urbanisme et raccordement chez Territoire d’énergie Hautes-Alpes
  • Marie Lechner, enseignante-chercheuse à L’École supérieure d’art et de design d’Orléans, autrice et commissaire d’exposition
  • Stéphanie Schmitt, responsable de relations partenariales, UEM

En dialogue avec l’exposition, une série de temps forts prolonge la recherche menée autour de Power Up, imaginaires techniques et utopies sociales et fait le lien avec une sélection d’œuvres présentées dans l’exposition. Alliant temps de conférences, de projections et de performances, ces  moments publics seront l’occasion d’aborder plus en détails certains  regards posés sur le territoire, étudiés au prisme des questions  énergétiques soulevées par les commissaires.

Partager cet événement

bottom of page