top of page

Christophe Schwob, le solitaire qui aimait les gens

Dernière mise à jour : 14 août

Notre ami Christophe nous a quittés le 14 juillet 2023 à l'âge de 62 ans.


Précurseur tellement discret. Musicien jour et nuit. Ami fidèle. Magicien perfectionniste du son. Humoriste d’une délicieuse ironie. Joueur très collectif adepte de la solitude créative. Toujours entouré d'une tribu de chats... Christophe est un doux personnage, surprenant et tellement attachant.





Il participe à la renaissance du rock dans les années 80 dans la cité du Bollwerk. C'est l'un des rares mulhousiens à avoir chatouillé le top 50, avec un 45 tours du duo Raga en compagnie de son ami Paolo Marcuzzi au chant, en 1986. C'est l'époque où tout le monde "monte à Paris", internet n'existait pas, il fallait poster des K7 aux directeurs artistiques, et encore mieux, aller les voir "pour de vrai" à la capitale. Le compositeur, musicien, claviériste, programmateur de machines Christophe suit le mouvement parisien d'Arnaud Dieterlen, de Daniel Toussaint et d'autres mulhousiens en rejoignant Denis Bortek et sa formation mythique Jad Wio. Comment un solitaire aussi discret réussit à monter sur scène avec un groupe à l'image sado-maso ?





Toujours en avance malgré son inusable look vieille école, Christophe est présent lors de la véritable inauguration de la Filature, en 1991. Le concert militant et sauvage du groupe parisien "Les Casse-Pieds" pour la création d'un Noumatrouff, qui n'existe pas encore, se déroule dans les sous-sols du chantier de la future scène nationale. Tout se passe bien jusqu'à ce que les bougies signalant les crevasses s'éteignent, et que Christophe tombe violemment dans un trou bien profond. Il est le blessé Hiéro, ensanglanté, il refuse qu'on prévienne les secours depuis l'endroit de l'accident...

- Naaan, ils vont vous repérer, appelez l'ambulance mais qu'ils me prennent en charge plus loin, comme ça, vous serez tranquilles.

On va à 300 mètres. Il a vraiment insisté. Ensuite, pendant des années, on se charriait avec ça, ambiance :

- Non, laissez moi une grenade et une clope, je vais les retenir le plus longtemps possible...

Christophe s'en tire avec une cicatrice médaille souvenir de premier combattant pour le rock'n roll d'ici.


Au début du 21ème siècle, il rejoint Radio MNE à l'invitation de Jean-Luc Wertenschlag. Artisan sonore de la résurrection des radios associatives à Mulhouse, il installe et teste des studios à tous les étages du 53 avenue Kennedy, de la cave au grenier, avant de déménager à DMC. Le début des ateliers éducation aux médias permet de découvrir de nouveaux talents chez notre musicien arrangeur. D'un calme olympique face aux enfants les plus turbulents, il se métamorphose en animateur délicat, et construit avec la colombienne Vanessa Viera les premières interventions pédagogiques radiophoniques d'Alsace dans les écoles, les collèges, les lycées. Il prend sous son aile protectrice Karl Mbatchi, improbable jeune collègue congolais de la ZUP, à qui il donne le goût de la transmission. Il découvre également un nouveau monde, le médico-social, mène pendant des années des ateliers avec des personnes en situation de handicap à l'APF et noue des relations émouvantes avec plusieurs d'entre elles.



Vernissage de sa nouvelle barbe au bureau entre collègues vers 2014


Christophe est drôle, cultivé, imperturbable, indispensable, à jamais dans nos coeurs. Paix à lui.


Obsèques célébrées mercredi 19 juillet 2023 à 16h au mémentorium du centre funéraire de Mulhouse 55 rue de Dinard, suivi d'un pot au Noumatrouff rue Alain Bashung.


Liens



14 commentaires
bottom of page