top of page

Mulhouse, la vraie capitale du Groland !

Dernière mise à jour : 19 sept. 2023

Radio WNE ne recule jamais devant aucun effort pour défendre Mulhouse capitale du monde. Car si Mulhouse, ville aux 136 nationalités, est sans contestation possible la capitale du monde, elle est aussi, mécaniquement, la capitale du Groland, non ? Une nouvelle preuve cette semaine avec la présence d'une belle délégation poutino-alsacienne en Haute-Garonne pour couvrir la 12ème édition du Festival International du Film Grolandais de Toulouse (voir fifigrot.com), un événement décapant, corrosif et festif, du 18 au 24 septembre 2023.


Francis Grass, maire-adjoint à la culture du chef-lieu de la région Occitanie affirme sans rire que Toulouse est la capitale du Groland. Fake news ! Peut-être parce qu'il n'a jamais mis les pieds à Mulhouse, la vraie capitale de ce pays pas comme les autres. Tous les Haut-Rhinois, même les Colmariens, doivent à présent se mobiliser pour rétablir la vérité: Mulhouse est bien la ville française qui ressemble le plus au Groland. Comment pourrait-il en être autrement ?





L'histoire politique contemporaine de la sous-préfecture le plus polyglotte du Grand Est prouve la réalité grolandaise qui règne au bord de l'Ill. Rappelons quelques faits qui auraient pu - qui auraient du - faire l'objet d'un reportage de Michael Kael.



ou LA DROITE ANCIENNE ? En tout cas, ce local moisit depuis des années à Mulhouse. Euh, pardon, au Groland !


Jean-Marie Bockel, maire soit-disant de gauche de Mulhouse de 1989 à 2010, reçoit Ségolène Royal, alors candidate du PS en campagne pour l'élection présidentielle 2007, en l'embrassant dans tous les sens. Il assure bien sûr son "amie" Ségolène de son soutien total et absolu, et prend la direction de son comité de soutien départemental. Alors même qu'il a déjà négocié avec son adversaire et futur président Nicolas Sarkozy un spectaculaire retournement de veste pour devenir son sous-ministre de droite la même année 2007 ! Trop puissant ce Jean-Marie, sans aucun doute Grolandais de pure souche. JMB ne s'arrête pas là, et poursuit ses aventures politiques extraordinaires. Il crée en 2007 un microbe-parti de droite baptisée "La Gauche Moderne". Jamais personne n'en a entendu parler depuis 16 ans, jamais personne n'en entendra parler, même s'il loue depuis des années un local en plein centre de Mulhouse - encore aujourd'hui le 18 septembre 2023 - qui respire la poussière et l'argent public jeté dans la rue depuis son ouverture. Réélu maire en 2008, Bockel élit tout seul son successeur deux ans plus tard et offre le fauteuil de premier magistrat de la ville à un certain Jean Rottner, qui devient nouveau maire UDF-UMP-LR de Mulhouse en 2010, sans le moindre vote de la population. Heureusement, car ce choix typiquement gabonais préserve l'esprit grolandais de la politique locale....



Claude Guéant, Rama Yadé, Jean-Marie Bockel et Nicolas Sarkozy reçoivent leur ami Khadafi


Jean Rottner n'attend pas très longtemps avant de s'inscrire dans les zigzag politiques de son père spirituel. Il devient le plus farouche adversaire de la création de la Région Grand Est. Opposant virulent à la disparition institutionnelle de l'Alsace, il multiplie pressions, actions, discours, manifestations et prend la tête d'un mouvement anti Grand Est. Extrait de la pétition pour l’Alsace, initiée en juillet 2014 par Jean Rottner : « Une région allant de la région parisienne au Rhin, c’est inconséquent, incohérent et inefficace. » Une magnifique position de missionnaire alsacien qui aboutit évidemment à la seule solution grolandaise possible: Jean Rottner devient en 2017 président de la Région Grand Est. Yessssssssss !


Notre JR mulhousien signe quelques années plus tard la retraite politique la plus grovilloise du monde. Tout d'un coup, en décembre 2022, encore président de la région Grand Est, et alors que personne ne s'y attend, pas même ses ami-e-s, il balance un message sur les réseaux sociaux, comme quoi il abandonne la politique pour "raisons personnelles". Sa femme aurait un cancer incurable ? Ses enfants se seraient tous suicidés ? Sa secrétaire serait enceinte de lui ? Rien de cela, on apprend quelques jours plus tard que le président de la Région Grand était rémunéré en même temps et pendant plusieurs années par un cabinet de recrutement à hauteur de 5000 euros mensuels pour deux jours de conseil par mois - alors même que les dirigeants de cette société privée étaient en contrat avec la Région Grand Est. Bienvenue au Groland !


Le goût grolandais de la politique mulhousienne ne se limite pas à ses maires virevoltants entre tous les camps. Mulhouse est sans doute championne de France des faillites sportives de clubs pros, foot, basket, hand, hockey se lancent régulièrement dans le dépôt de bilan. En natation, toujours plus fort avec le MON (Mulhouse Olympic Natation) où on sniffe de la cocaïne entre deux agressions sexuelles avant de magouiller sévère l'argent public entre l'association MON et la société Sàrl MON Club... Ici, on ferme la plus belle piscine de la ville alors que les enfants savent de moins en moins nager et se noient de plus en plus. On préfère songer à dépenser près de 450 millions d'euros pour le raccordement ferroviaire de l'aéroport plutôt que 30 millions pour l'extension du tram, pourtant annoncée comme indispensable à sa création. En pleine crise climatique, on installe le nouveau siège de m2A, l'agglomération locale, au milieu de l'autoroute, inaccessible à pied ou en vélo, loin des transports en commun et des pistes cyclables, à côté des camions qui puent et des hypermarchés qui tuent le commerce local. On offre la gratuité des transports publics aux vieux qui votent RPR alors que Mulhouse regorge de jeunes parmi les plus pauvres de France. Bref, on est plein Groland, et Mulhouse en est la capitale !





コメント


bottom of page