top of page

En direct du Japon : Le marathon promotion

Article paru dans le Journal L’Alsace le 19 août 2007 Suite de la chronique du voyage au Japon de La Vieille École, groupe hip hop mulhousien invité au festival de salsa de Fukuoka au Japon.

Jeudi 16 août. Pendant que Jesers, le chanteur de la Vieille École, tente de rattraper son sommeil perdu en vol quelque part entre Helsinki et Tokyo, le reste de la troupe affronte la chaleur matinale pour aller faire du shopping — comme quoi, le lèche-vitrines n’est pas l’apanage des filles… L’après-midi, la Vieille École a rendez-vous à 30 km de la ville, dans les studios d’une radio nipponne branchée world music, hip hop et latino. Interview, improvisation avec un groupe japonais dont personne n’a réussi à prononcer le nom, concert de percussions par Phil… La rencontre va durer quatre heures ! Le CD promotionnel de la Vieille École, envoyé par les bons soins de François, le manager du groupe, à Santiago, le directeur du festival où vont jouer les Mulhousiens, tourne dans quelques bars de Fukuoka. Un mini fan club s’est même créé : le « sushi oldskool », c’est-y pas kawaï (mignon) ça ?

Vendredi 17 août. Réveil à 8 h pour être deux heures plus tard dans les locaux de Love FM et de sa consœur dont, encore une fois, personne n’a réussi à comprendre le nom. C’est un américain francophone qui mène l’interview. Français, anglais, japonais fusent dans le studio. Comme le veut la tradition — et s’il y a un peuple attaché à la tradition, c’est bien le nippon — l’interview se termine par un freestyle (improvisation) « du feu de dieu », en direct s’il vous plaît. Dans les locaux de la radio suivante, les Mulhousiens enregistrent aussi un spot publicitaire pour le festival. « L’après-midi, nous tombons par hasard sur le studio vitré d’une radio qui arbore l’affiche du festival », raconte Jesers. N’écoutant que son professionnalisme, François, le manager, s’empare d’un des derniers CD de promotion et toque à la vitre. Le voilà qui tente de faire comprendre aux animateurs que le groupe, là, joue au festival dont ils assurent la promotion. Bingo : la Vieille École se retrouve dans le studio, sur les ondes de la radio qui va leur consacrer 20 minutes de programme, le tout sans interprète, avec des Japonais qui tentent de parler anglais, un Jesers qui répond en français et un François héroïque qui traduit tout ça en anglais d’Hirtzfelden… Aussi incroyable que ça paraisse, l’un des animateurs radio dans le studio était la semaine précédente à Colmar !

Samedi 18 août. Après un dernier round promotionnel, pour la télévision cette fois, la Vieille École fait ses bagages pour l’île de la salsa où a lieu le festival.

A.S.


Interviews radio, passage à la télé : à Fukuoka, La Vieille École fait un tabac !


Posts récents

Voir tout
bottom of page