top of page

Linda la Limace

LA VITRINE.- Un lit de salade verte, une poignée de limaces vivantes et gluantes, une artiste qui lit des textes en se couvrant le visage et le corps de ces gastéropodes cueillis en son jardin : étonnante performance que celle d’Anne Zimmermann jeudi dernier à la Vitrine. « Tout est trop propre aujourd’hui, tout ce qui est dégoûtant m’intéresse. » Sa limace s’appelle Linda en hommage à Linda Lovelace, vedette du porno des années 1970, morte dans l’oubli. À travers elle, l’artiste fustige « le prêt- à-porter, le prêt-à-manger, le prêt-à-penser ». Un vibrant hommage au visqueux…


Photo Dom Poirier

(parution dans le quotidien régional L’Alsace le 14 juin 2012 • www.lalsace.fr)


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page