top of page

Quand le rock flirte avec la « Muerte »

L’illustratrice « goth’n’roll » Marie Meier sera à Mulhouse le 9 septembre pour le vernissage de son expo à La Vitrine. L’occasion de se familiariser avec un univers dont les sources d’inspiration vont d’Amy Winehouse à Frida Kahlo.

Icônes du rock et têtes de mort, symboles divins et évocations de l’enfance… Les foisonnantes illustrations signées Marie Meier regorgent de rencontres troublantes, à la fois morbides et candides. Une patte reconnaissable au premier coup d’œil, à rapprocher d’une facette bien particulière de la culture populaire : « Mon inspiration vient du rock, des tatouages, j’appelle ça goth’n’roll, déclare l’artiste alsacienne, venue de Saverne. Je suis fascinée par une certaine culture mexicaine, représentée entre autres par la Fête des morts ».Il n’est donc pas étonnant de retrouver, parmi les sérigraphies exposées à La Vitrine, un hommage à la peintre mexicaine Frida Kahlo (1907-1954), portée comme elle sur les collisions entre des symboles quasi surréalistes. Une Muerte gothico-burlesque rôdant toujours dans les parages… « Dans cette série, j’évoque aussi l’affaire du Dahlia noir. Il y aura également des impressions et des peintures représentant, par exemple, Amy Winehouse ou Kurt Cobain ».Les amateurs de lèche-Vitrine vont aussi pouvoir découvrir des œuvres encore plus étonnantes : des assiettes décorées ! « J’ai déjà travaillé sur des crânes en céramique, alors quand j’ai pu récupérer un lot d’assiettes blanches, j’étais déjà en terrain familier ». Normal.

Entendre ainsi une jeune artiste assumer des clins d’œil morbides sans tabou, entre deux éclats de rire, a quelque chose de libérateur. « Je reste fidèle à moi-même, et il y a toujours des gens qui se retrouvent dans ce que je propose… »

Soirée rock’n’roll déjantée

Et pas n’importe qui : Marie Meier a illustré un ouvrage de Philippe Manoeuvre (rédacteur en chef du magazine Rock’n’Folk), intitulé Les Enfers du rock – qui peut mieux qu’elle illustre un tel sujet ? Elle a travaillé aussi bien pour le satiriste local Kansas of Elsass, l’écrivain Virginie Despentes ou le groupe Le Bal des Enragés. Ça va en faire, des objets à dédicacer à La Vitrine, boutique mulhousienne dédiée aux créateurs du coin, ou aux Copains d’Abord, où va se tenir l’« after » du vernissage… Le bistrot mulhousien, qui vient de changer de main mais, visiblement, pas d’esprit, propose pour l’occasion une soirée en compagnie de Marie et de DJ Bush. Ce spécialiste des bas-fonds du rock’n’roll des années 50 annonce un set tout à fait en phase avec cet univers dérangeant : « Je m’intéresse surtout aux artistes oubliés qui ont sorti quelques 45 tours sans aucun diktat commercial, des trucs complètement disjonctés tirés par exemple à 200 exemplaires au fin fond de la Pennsylvanie. J’ai les mêmes centres d’intérêt que Marie : cabaret bizarre, strip burlesque, trip fifties… Rock’n’roll, quoi ! »

Y ALLER Vernissage de l’exposition Oddities le vendredi 9 septembre à partir de 19 h 30 à La Vitrine, 53 Avenue Kennedy à Mulhouse. Suivi d’une soirée aux Copains d’Abord, rue Louis-Pasteur à Mulhouse. Plus d’infos sur Marie Meier : www.mariemeier.org et blog graphique sur www.mariemeier.fr.

Sylvain Freyburger

Les œuvres de l’artiste alsacienne Marie Meier rendent souvent hommage aux icônes du rock comme Kurt

(article paru dans le journal L’Alsace le 2 septembre 2011 – www.lalsace.fr)


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page