top of page

Tout un mois en Slam!

Article paru dans les Dernières Nouvelles d’Alsace le 03 février 2009

Le slam est au centre des animations proposées en février par les Dominicains, dans l’ancien ensemble conventuel, mais également "hors les murs".

Né dans les rues des grandes villes américaines il y a plus de trente ans dans le sillage de Grand Master Flash et de Linton Kwesy Jonhson, popularisé auprès du jeune public par les superstars que sont aujourd’hui Abd el Malik et Grand Corps Malade (entendu en concert à Guebwiller il y a deux saisons), le slam est une forme musicale où le texte est primordial. Pour Jonathan Pontier, compositeur de musique d’aujourd’hui et actuellement en résidence aux Dominicains, « dans le slam, la musique doit servir de simple support au texte, car c’est ce qui est dit qui est primordial ; c’est aussi en ceci que le slam diffère du rap. Certains textes intimistes peuvent ainsi être dits a capella ou avec un filet de musique, d’autres sur des sons totalement saturés ». En préambule à un grand concert proposé le 20 février prochain par Jonathan Pontier et le collectif La boîte à rimes, les Dominicains ont mis sur pieds, au cours des deux prochaines semaines, nombre d’événements autour du slam.

Incitation à la création spontanée

Dès ce soir, à partir de 19 h, le bar Le Wah-Wah (que le nom semble prédestiné à l’animation musicale), accueille un Apéro slam. Après une mise en bouche proposée par Fred. H et Jhon_Do_Hazar, les deux pôles du collectif susnommé, la parole est donnée au public suivant le principe : un vers dit, un verre offert. Cette incitation à la création spontanée est évidemment accompagnée par les deux intervenants, qui proposeront des thèmes de réflexion, lanceront les sujets… Déjà expérimentée avec bonheur au printemps dernier dans le même lieu, cette formule est dupliquée, même lieu, même heure, mêmes intervenants, les mardis 10 et 17 février. Les "créateurs de comptoir" seront conviés à intervenir lors de l’avant-scène du 20 février. Dimanche 8, de 14 h à 18 h, les Dominicains ouvrent trois ateliers pour les slameurs de la région : le Zig’bus, Jonathan Pontier et Arnaud Masson pour le montage son, Étienne Bonaud, musicien intervenant en milieu scolaire, et sa loopstation pour la création musicale et la manipulation d’objets sonores, La boîte à rimes prenant en charge l’atelier d’écriture. En fin de parcours, une mise en commun des différents travaux n’est pas exclue… pour une création collective ! La soirée "Slam à l’ère électro" débute pour sa part le 20 février à 19 h 30, d’abord avec des improvisations et des créations "d’amateurs", puis avec un concert Jonathan Pontier / Boîte à rimes.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page