top of page

Une folle envie d'agir

L’édition 2004 du concours Envie d’agir a récompensé 21 projets régionaux : parmi eux, celui d’une jeune ludovicienne Catherine Ferdi.

Intitulé l’Arsenal fait sa loi, le projet de cette jeune étudiante de 22 ans, associée à Emilie Clément, n’a pas manqué de séduire le jury : ce dernier accorda une récompense de 1000 euros pour une initiative qui se concrétisera très prochainement. L’objectif cher à Catherine, ainsi qu’à l’association Old School dont elle est membre, est de rendre la rue de l’Arsenal à Mulhouse piétonne. Dès 2003, des actions avaient été menées dans ce sens avec notamment la mise en place de quatre samedis sans voiture : « Le résultat de cette opération fut très mitigé : les créneaux du samedi n’ont guère été exploités. En guise d’apothéose nous avions proposé une journée d’animation avec des jongleurs, des concerts et le concours d’une radio : nous espérions en fait que les habitants s’unissent sous forme d’association, un désir utopique peut-être. »

Trois jours de fête rue de l’Arsenal

Nullement découragée par cet échec, Catherine Ferdi, encouragée par le président de l’association Jean-Luc Wertenschlag, eut à coeur de méditer sur une nouvelle formule, en tenant compte des enseignements du passé. Pas question de laisser quoi que ce soit au hasard : pour cette mouture 2004 dont le coup d’envoi sera donné le 30 juillet pour trois jours de fête, la préparation fut minutieuse. Aux commandes le collectif Old School, né de la fusion de deux associations Old School et collectif 21, en partenariat avec le Noumatrouff : « Pour cette édition, nous privilégions l’esprit de convivialité par le biais de concerts, de débats dans les bars, d’animations pour les enfants en rêvant d’une participation spontanée des résidents. Des tracts vont être distribués, de bons groupes et DJs seront présents ; par ailleurs nous avons veillé à une meilleure répartition des tâches (une stagiaire Pegguy Roig coordonne le tout) et la Mairie de Mulhouse nous apporte son concours sous forme de prêt de matériel. » Avec Emilie, on y a cru !

Devant l’ampleur d’une telle organisation, le prix remporté par Envie d’agir apparaît comme une réelle bouffée d’oxygène pour cette jeune ludovicienne très ambitieuse. Après un Bac ES décroché au lycée Mermoz, Catherine Ferdi se tourna vers Mulhouse réussissant avec succès son DUT GEA option ressources humaines suivi d’une licence AES ainsi que d’une maîtrise. Jugeant toutefois sa formation trop générale, elle décida de s’orienter vers la culture en préparant une licence professionnelle AGEC (Administration et gestion des entreprises culturelles). À la fin de ce cursus, elle effectua un stage aux Eurokéennes de Belfort : « Avant la rentrée, il va falloir que je rédige mon rapport de stage puis je partirai en quête d’un emploi dans la communication, de préférence. » Pour l’instant elle savoure sa victoire, heureuse de ce coup de pouce en faveur de son projet : « Avec Emilie, on y a vraiment cru ! » Dans son quotidien, Catherine, animatrice radio à ses heures sur WNE, continuera à oeuvrer pour son association dans le but de faire fructifier les offres culturelles : « Des rendez-vous existent tels que Scènes de rues ou bêtes de scène, mais ils ne sont pas assez proches des citoyens : nous voulons créer un événement en ville, d’où notre implication. » Son voeu le plus cher serait une réussite totale de la grande fête des 30, 31 juillet et 1er août de la rue de l’Arsenal : les habitants (ou non) saisiront-ils l’occasion d’y faire leur loi ?

Brigitte Poux

lalsace140704.jpg

photo Brigitte Poux

Catherine va bénéficier d’un joli coup de pouce avec ce prix.


Posts récents

Voir tout
bottom of page