top of page

La mue rock des sauvages Magik Markers

Article paru sur poptronics.fr le 30 avril 2008 Marre de ce printemps pourri ? Envie d’un 1er mai radical ? Magik Markers, l’une des incarnations les plus sauvages du rock expérimental new-yorkais, joue aux Voûtes demain soir dans le cadre des concerts Ali_Fib. Chant hurlé sur magma sonore, prestations brutales et chaotiques (Radio WNE garde trace de leur tonitruant passage à Paris en 2006), la réputation du duo du Connecticut n’est plus à faire, qui s’inspire d’une no wave croisant Teenage Jesus & The Jerks, Mars et DNA.

Elisa Ambrogio et Pete Nolan sont de grands nostalgiques du mouvement qui a marqué New York au tournant des années 70 et doivent beaucoup à Sonic Youth (qui y a fait ses premières armes). Sans surprise, c’est Thurston Moore qui a sorti Magik Markers de l’underground, les invitant à ouvrir la tournée 2004 du groupe et les signant sur son excellent label Ecstatic Peace (présentation poptronics par ici). Lee Ranaldo, émérite guitariste de Sonic Youth, est à la production de « Boss », dernier album dans leur discographie pléthorique (une vingtaine de disques pour différents labels, des CD-R, etc.). Surprise : à la manière de leur totem Sonic Youth, les Magik Markers entament leur mue. Le son se fait moins violent, presque rock, et pour la première fois se dessinent des chansons… La collision de ces ambitions pop avec leur background noise devrait faire pas mal d’étincelles. matthieu recarte

Vidéos en ligne : poptronics.fr Concert enreigstré par WNE le 1er mai 2008 à Paris : www.radiowne.org/Magik-Markers


Pete Nolan et Elisa Ambrogio mettent de la pop dans leur expérimental tranchant.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page